Henry Farman, pionnier de l'aviation

 

Maquette de la carte postale émise
par l'APC et les Amis d'Henri Guillaumet
(c) Roland Irolla

 

Timbre à date vente anticipée du 15 octobre 2010

 

Pour la traditionnelle série de personnages célèbres de l'année 2010, La Poste a choisi pour thème "Les pionniers de l'aviation". Au centre du bloc consacré à ces fous volants figure Henri Farman.

Né à Paris en 1874, Henri Farman se passionne très tôt pour l'aviation dont il est un des pionniers en France : Il est titulaire du brevet de pilote No 5. En 1906, il assiste aux débuts de Santos-Dumont et Blériot et décide de se lancer dans l’aventure. En 1907, installé à Issy-les Moulineaux, il réalise ses premiers essais à bord d'un avion Voisin. A partir du 21 août, et pendant 45 jours, il a tenté 257 fois de voler sans jamais y parvenir. A force de persévérance, il parvient à dompter sa machine, et, le 26 octobre de la même année, il vole sur 771 mètres en 52 secondes à la vitesse de 88 km/h (record officiellement homologué par l'Aéro-club de France).

Pendant l'été 1908, il s’installe au camp militaire de Châlons, crée à Mourmelon un atelier de mécanique et un hangar d’aviation à Bouy. Son intention est de voler sur la plus longue distance possible en rase campagne. Il modifie son biplan Voisin qu’il dote d’un réservoir de grande contenance, en même temps qu’il cherche un moteur plus endurant.

Le 30 octobre 1908, à 15h30, il décolle de Bouy. Après avoir franchi des arbres au ras des cimes,  frôlé les flancs de la montagne de Reims, manqué d'accrocher le clocher de l'église de Sillery, il se pose à Reims 20 mn plus tard, ayant parcouru 27 kilomètres à l'altitude de 25m.

Auparavant, les vols avaient toujours lieu dans un circuit fermé et les appareils atterrissaient sur la piste d'où ils avaient décollé. Désormais, Farman prouve que cet engin peut servir de moyen de locomotion, au même titre que le train ou le cheval. Il reste encore beaucoup à faire avant que l'avion ne gagne ses lettres de noblesse dans le monde des transports, mais grâce à cet exploit, il est sorti du rayon des curiosités sportives et techniques dans lequel beaucoup l'avaient rangé.

D'abord seul, puis avec son frère Maurice, il se lancera dans la construction aéronautique. Un des avions Farman les plus célèbres fut le Goliath F60 avec lequel fut réalisée la première liaison commerciale régulière Paris -Londres. Il pouvait emporter 12 passagers.

Les vendredi 15 et samedi 16 octobre 2010, le bureau temporaire de La Poste était ouvert à la salle des fêtes de Bouy pour la vente anticipée du bloc Croix-Rouge consacré aux pionniers de l'aviation. L'association philatélique champenoise, présente du vendredi 15 au dimanche 17 octobre, et l'association Les Amis d'Henri Guillaumet ont mis en vente une carte postale (timbre Henri Farman) et un encart philatélique (Bloc pionniers de l'aviation), deux souvenirs signés Roland Irolla.

Timbre émis le 29 mai 1971 consacré à Henri Farman
Y.T. No 1670
Timbre émis le 3 mars 1984 représentant l'avion Farman F60 Goliath
Y.T. Poste aérienne No 57
Timbre du bloc Croix-Rouge 2010